Immigrer au Canada

Immigrer au Canada

 

Les visas de résidence temporaire

L’Expérience Internationale Canada (EIC)

Tout d’abord, pour une première expérience d’immigration au Canada, l’EIC – Expérience Internationale Canada propose trois options, appelées « catégories », à savoir :

  • Le PVT – le visa vacances travail : pour les jeunes de 18 à 35 ans souhaitant passer une année (renouvelable) au Canada.
    >> Plus d'infos : dossier PVT Canada
  • Le permis jeunes professionnels : plutôt pour les diplômés d’études secondaires à la recherche d’une expérience professionnelle. Le candidat doit avoir une offre d’emploi ferme ou un contrat de travail signé (durée 24 mois maximum). Le poste proposé doit aussi faire partie de la Classification nationale des professions – CNP dans les niveaux de compétences 0, A ou B. A noter que cette catégorie concerne également les VIE – Volontariat International en Entreprises.
  • Le stage coop international : pour les étudiants du postsecondaire souhaitant effectuer un stage dans le cadre de leurs études.

Si vous avez entre 18 et 35 ans, les catégories de l'EIC représentent une bonne alternative pour découvrir le Canada au cours de quelques mois ou de quelques années !

 

Le permis d’études

Si vous obtenez le financement nécessaire (bourse, prêt, etc.), pourquoi ne pas postuler à une université… Il suffit d’être accepté dans un établissement afin d’obtenir son visa pour le Canada, une occasion rêvée pour devenir bilingue et décrocher un job en parallèle de ses études.

 

Un permis de travail temporaire au Canada – sauf Québec

Pour avoir un permis de travail temporaire au Canada (hors Québec), vous devez d’abord trouver un job dans votre domaine d’expertise. De plus, votre employeur a besoin d’une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) pour vous recruter – un document accordé par le gouvernement qui vous donne l’autorisation de travailler au Canada.

 

Un permis de travail temporaire au Québec

Pour résider quelques temps dans la Belle Province, il vous faut décrocher un poste, puis obtenir un Certificat d’acceptation du Québec (CAQ). Ce n’est qu’ensuite que vous aurez le droit de faire une demande de permis de travail temporaire. Attention, les démarches peuvent varier selon votre métier. Renseignez-vous bien sur le site officiel du gouvernement du Québec.

 

Les visas de résidence permanente

Préambule : Entrée Express

Depuis janvier 2015, les autorités canadiennes ont mis en place la procédure Entrée Express pour raccourcir les délais d’obtention des visas et pour sélectionner au mieux les candidats à l’immigration, afin qu’ils répondent aux besoins économiques du pays ainsi qu’aux exigences du marché du travail.
Entrée Express est la première étape à franchir avant de pouvoir aller plus loin dans une demande de visa de résidence permanente. Il s'agit en quelque sorte d'une présélection avant de pouvoir aller plus loin dans la procédure.

Le principe :
Avec Entrée Express, les immigrants qualifiés sont présélectionnés selon leurs compétences et leur expérience. Les candidats prioritaires sont ceux possédant déjà une offre d’emploi ferme ou ayant obtenu une acceptation d’un territoire ou d’une province.

Le fonctionnement :

  • Les candidats à l’immigration pour le Canada renseignent leur profil.
  • Les autorités canadiennes sélectionnent les candidats retenus et leur envoient une invitation pour présenter une demande de résidence permanente.
  • Le candidat effectue formellement sa demande.
  • Le délai de traitement de la demande est au maximum de 6 mois.

 

Le programme des travailleurs qualifiés (fédéral)

NB : la procédure Entrée Express s’applique.

Le programme des travailleurs qualifiés (fédéral), visa de travail au Canada, vous permet de devenir résident permanent.

Le calcul de votre éligibilité se base sur un système de points – il vous en faut au minimum 67 sur 100. Globalement, les critères sont : votre âge, votre parcours étudiant et professionnel, votre capacité d’adaptation et votre niveau en langue française ou/et anglaise. De plus, avoir une offre d’emploi en poche augmente considérablement vos chances d’immigrer dans ce pays où il faut bon vivre !

 

Le programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral)

NB : la procédure Entrée Express s’applique.

Le Canada manque de main d’œuvre dans certains secteurs, notamment dans des régions reculées comme le Saskatchewan. Pour savoir si vous êtes admissible à ce programme et donc à ce visa de travail, il vous faut d’abord regarder la liste des métiers spécialisés sur le site de CIC.

Ensuite, les critères pour faire une demande de visa pour le Canada sont les suivants :

  • Justifier d’un certain niveau de langue.
  • Posséder au moins deux ans d’expérience à temps plein dans un métier spécialisé (au cours des cinq années précédant la demande).
  • Répondre à certaines exigences professionnelles, en lien avec votre métier.
  • Avoir une offre d’emploi à temps plein (durée minimale : un an) ou un certificat de compétence reçu d’une province ou d’un territoire du Canada.

 

La catégorie de l’expérience canadienne

NB : la procédure Entrée Express s’applique.

Si vous avez eu, pendant 12 mois, un travail qualifié à temps plein au Canada (sauf le Québec), au cours des trois années précédant votre demande, vous serez peut-être recevable pour le visa de travail dans la « catégorie de l’expérience canadienne ».

Les métiers pris en compte sont :

  • Les postes de gestion (compétence 0).
  • Les postes professionnels (compétence A).
  • Les emplois techniques et spécialisés (compétence B).

Vous devez aussi répondre à certaines exigences linguistiques, qui varient selon votre métier.

 

Le programme des candidats des provinces

Concernant cette catégorie, vous devez présenter votre demande directement à la province ou au territoire en question, qui vous désignera si elle/il a un besoin en matière d’immigration. Les critères changent en fonction de la destination, mais une chose est sûre, préparez-vous à passer un test de langue ! Une fois sélectionné, il vous sera possible de présenter une demande de résidence permanente.

A noter que certains candidats à cette catégorie doivent eux aussi avoir recours au système Entrée Express. Il faut donc bien s’informer avant d’entreprendre les démarches !

 

Entreprises et travailleurs autonomes

Pour immigrer au Canada, vous avez deux autres possibilités : le visa pour démarrage d’entreprise ainsi que le programme des travailleurs autonomes. Plus rares, certes, mais cela ne veut pas dire que ces visas ne vous correspondent pas ! Jetez donc un œil aux critères requis pas l’immigration sur le site de CIC.

 

Concernant le Québec…

Pour ce qui touche à l’immigration, la Belle Province est à part car elle sélectionne d’abord ses travailleurs qualifiés. Pour faire simple (mais ça ne l’est pas en vrai !), vous devrez obtenir un Certificat de sélection du Québec (CSQ) afin d’entreprendre les démarches pour déposer une demande de résidence permanente, cette fois-ci au niveau fédéral, par le biais de CIC.

Avant de vous lancer, remplissez une Evaluation Préliminaire d’Immigration, celle-ci vous permettra d’en savoir un peu plus sur les critères requis et d’évaluer vos chances pour immigrer dans une ville comme Montréal ou Québec !

Les démarches

Cas où vous êtes déjà au Canada

Certains d’entre vous se poseront sûrement la question : mais qu’en est-il si je suis déjà sur le territoire canadien ? Le site CIC indique qu’il est tout à fait possible de faire une demande de permis de travail depuis le Canada si vous possédez déjà un permis d’études ou de travail valide, par exemple le PVT.

Sur place, il est plus facile de trouver un employeur. Néanmoins, sachez que vous serez soumis aux mêmes obstacles que les autres, notamment l’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT).

Vous pouvez aussi commencer votre demande de résidence permanente en arrivant au Canada. Dans ce cas là, essayez de vous préparer au maximum, par exemple en emportant dans vos valises tous les papiers nécessaires à cette démarche !

 

Monter votre dossier d'immigration

En règle générale, si vous ne participez pas à un programme de mobilité internationale comme EIC, les démarches pour l’immigration au Canada sont assez compliquées…

Armez-vous de patience, soyez rigoureux et bien organisé. Une pièce au dossier manquante ou une démarche non effectuée, allongera le temps de la procédure. Lisez bien ce qu'il vous est demandé en vous référant aux sites officiels.

Pensez aussi aux services d'agences spécialisées dans l'immigration si vous préférez vous faire aider. C'est leur métier de monter des dossiers de demandes d'immigration et elles sauront vous conseiller au mieux et vous faciliter les démarches.

 

Les sites utiles