PVT Canada - FAQ

1- Dossier de candidature / demande de Visa PVT

Combien de visas sont disponibles chaque année ?

Le Canada fixe un quota sur le nombre de PVT alloués chaque année aux ressortissants Belges et Français. Pour le PVT 2016, 7 900 PVT ont été distribués aux jeunes Français et 750 PVT pour les jeunes Belges.

Combien coûte le visa PVT ?

Les frais de participation pour le PVT 2017 pour les Français s’élèvent à 126 dollars canadiens pour l'EIC à 100 dollars canadiens pour le permis de travail.

Une fois ma demande de PVT acceptée, combien de temps m’est-il donné pour me rendre au Canada ?

Si votre demande de PVT est acceptée vous recevrez une lettre d’introduction qu’il vous faudra présenter impérativement au département de l’immigration à votre arrivée au Canada. Cette lettre est valide 12 mois à partir de sa date d’émission, c’est-à-dire que vous avez 12 mois pour vous rendre au Canada.

Sur remise de cette lettre à l’immigration, vous recevrez votre visa PVT. C’est donc à partir de cette date que commence votre Programme Vacances Travail.

Veuillez noter que la date limite à laquelle vous pouvez vous présenter au point d’entrée au Canada sera indiquée sur votre lettre d’introduction.

J'ai déjà obtenu un PVT mais je n'ai pas pu partir et l'utiliser. Puis-je postuler à nouveau pour ce visa ?

Depuis 2010, il n'est malheureusement plus possible de faire une nouvelle demande si vous vous trouvez dans ce cas précis. Votre participation est en effet considérée comme effective dès la réception de votre lettre d'introduction. Rappelez-vous qu'une seule participation par catégorie à l'initiative EIC est autorisée par personne.
A noter : si vous aviez obtenu votre Visa Vacances Travail avant 2010 et que vous n'avez pas pu l'utiliser, vous pouvez en revanche refaire une demande en suivant toutes les étapes de candidature : > Faire sa demande de PVT Canada. Vous devrez à nouveau payer les frais d'inscription.

Je ne dispose pas ressources des financières demandées, est-ce qu'un parent peut se porter garant ?

Si vous n’avez pas les fonds, un proche (par exemple un parent), peut se porter garant.
Pour cela, vous devez impérativement fournir ces 3 documents supplémentaires à votre dossier :

  1. La photocopie d’une pièce d’identité valide (carte d’identité , passeport, etc.).
  2. La lettre d’engagement, qui se trouve dans votre trousse de candidature, remplie et signée ou une lettre d’attestation écrite par votre garant dans laquelle il s’engage à vous prendre en charge pendant les 3 premiers mois de votre séjour (cette lettre doit également être datée et signée).
  3. L’attestation de fonds – tierce personne, qui se trouve dans votre trousse de candidature, remplie, datée et signée.

Important : n’oubliez pas de faire une copie de tous ces documents afin de pouvoir les présenter à la douane le jour de votre arrivée au Canada.

 

2- Assurance PVT

Je suis en bonne santé, suis-je vraiment obligé(e) de souscrire à une assurance PVT ?

La réponse est oui.

L’obtention de votre permis PVT est notamment conditionnée à la souscription d’une assurance santé. Les autorités canadiennes exigent de posséder obligatoirement une assurance santé pour couvrir l’intégralité de votre séjour PVT au Canada.

Puis-je souscrire à une assurance santé pour une période inférieure à celle de mon séjour ?

La réponse est non.

Si vous optez pour une durée de contrat d'assurance inférieure à la durée de votre séjour, lorsque vous arriverez sur le territoire canadien, le département de l’immigration raccourcira d’autant la validité de votre PVT et votre séjour prendra fin plus rapidement que prévu.

Est-ce que l’assurance dont je dispose avec ma carte de crédit peut me couvrir pour mon séjour PVT ?

Cette assurance couvre généralement une période de 3 mois seulement et s’apparente plus à une assistance qu’à une assurance santé. Donc celle-ci ne sera pas forcément reconnue par les autorités canadiennes à votre arrivée et puisqu’elle ne couvrira que 3 mois de votre séjour, l’immigration raccourcira à une durée de 3 mois votre PVT.

Notez aussi que ce type d’assurance ne couvrira pas tous vos besoins ou problèmes sur place. De plus pour un séjour supérieur à 3 mois il vous faudra trouver une solution pour couvrir le reste de la période et les assureurs spécialistes de la santé ne prennent généralement pas le relai d’une telle assurance.

Quelle est la meilleure assurance PVT ?

Il n’existe pas de bonne, de mauvaise ou de meilleure assurance PVT.

Chaque personne est différente et ses besoins en termes de santé lui est propre.
Toutes les assurances couvrent en générale les besoins basiques et de première nécessité, à savoir les consultations chez le médecin généraliste, une hospitalisation, la responsabilité civile, etc.

Posez-vous les bonnes questions comme :

  • Ai-je un terrain allergique, asthmatique ?
  • Est-ce que je tombe facilement malade en hiver ? Suis-je une personne fragile ?
  • Ai-je souvent besoin de consulter un médecin généraliste/spécialiste (ophtalmologiste, dentiste, gynécologue, etc.) ?

Vos réponses à ces questions vous éclaireront dans votre choix.

De plus, si vous avez des besoins spécifiques tels que les soins dentaires et optiques, assurez-vous de bien regarder les différences existantes sur ce type de garanties.

 

 

3- Le PVT en pratique

Une fois arrivé(e) au Canada avec mon PVT, puis-je sortir du pays et revenir plusieurs fois ?

Le Visa-Vacances-Travail ou Permis Vacances Travail (PVT) est un visa à entrées multiples, c'est-à-dire que vous pouvez entrer et sortir du Canada autant de fois que vous le voulez pendant toute la durée de votre visa. N'oubliez pas de vous munir de votre permis de travail afin de pouvoir le présenter à la douane lors de votre retour.

Je suis au Canada et j'ai perdu mon passeport avec mon permis de travail, que dois-je faire ?

Si vous vous êtes fait voler votre passeport, pensez d'abord à faire une déclaration au poste de police le plus proche.
Rendez-vous ensuite à l'ambassade de France au Canada dont vous dépendez, pour faire renouveler votre passeport au plus vite !
Et pour votre permis de travail, contactez EIC ou l'immigration du Canada.